Accueil > Institut > Présentation > Histoire > 1919 - 1945 avec Charles Fabry

Institut

1919 - 1945 avec Charles Fabry

À ses débuts, sous la Direction Générale de Charles Fabry et la Direction de Charles Dévé, l'Institut d'Optique est installé dans les locaux du 140 boulevard du Montparnasse, occupés avant la guerre par l'École d'Application du Génie Maritime.

Ses activités scientifiques restent modestes durant les premières années. Les vérifications et mesures produites à la demande de l'industrie portent sur :

  • l'étude des substances -on ne dit pas encore "matériaux"- (réflexion, réfraction, dispersion, biréfringence, homogénéité, dilatométrie…),
  • l'étude des formes (planéité, courbure, angles, graduation),
  • l'étude des images (aberrations),
  • la vérification d'appareils (objectifs photographiques, jumelles, lunettes, appareils de laboratoire, sextants, lunetterie)
  • l'analyse spectrale de l'émission des sources

Avec Georges Guadet, Charles Fabry reprend l'ancienne Revue Générale d'0ptique et de Mécanique de Précision et crée la Revue d'Optique Théorique et Instrumentale.

1926 - Bâtiment du boulevard Pasteur

La multiplicité des tâches entraîne des besoins de locaux supplémentaires. En août 1926 l'Institut d'Optique s'installe dans les locaux plus vastes et mieux adaptés du boulevard Pasteur, inaugurés le 18 mars 1927 par Edouard Herriot, Ministre de l'Instruction Publique en présence du Président de la République Gaston Doumergue.

De nouveaux travaux de recherche plus orientés vers des domaines fondamentaux de la physique s'y développent, en dehors des tâches de vérification et de mesures déjà entreprises.

1940 - 1944 - La seconde guerre mondiale

L'Institut d'Optique oeuvrant à des travaux militaires, c'est la Marine Nationale qui déménage le laboratoire en juillet 1940 sur la côte d'Azur près de Saint-Cyr-sur-Mer où il s'installe à l'hôtel des Palmiers. L'enseignement est maintenu à Paris et fin 1940, le Conseil nomme Pierre Fleury en tant que directeur délégué pour maintenir une activité boulevard Pasteur. C'est à cette époque qu'arrivent André Maréchal et Maurice Françon. La photométrie et la spectrophotométrie avec Terrien et Desvignes, la colorimétrie avec Blottiau sont à l'honneur sous l'impulsion du photométriste qu'est Fleury. L'Ecole est de moins en moins une école d'application et l'enseignement s'étend vers la physique de base, ce qui fait passer la durée des études à 2 ans en 1942.