Accueil > Institut > Présentation > Histoire > 2003-2006 avec Arnold Migus

Institut

2003-2006 avec Arnold Migus

Arnold Migus succède à André Ducasse, en même temps que Catherine Bréchignac prend la présidence du conseil d'administration à la place de Pierre Lallemand.

2003-2006 - Construction d'un nouveau bâtiment à Palaiseau

La nouvelle équipe prend ses fonctions au moment où la construction du nouveau bâtiment est le projet majeur de l'établissement. Ayant obtenu l'autorisation d'occuper un terrain sur le domaine attribué à l'Ecole Polytechnique, la direction entreprend les démarches nécessaires pour que l'Institut d'Optique, grâce à sa mission de service public, se voie attribuer le rôle de maître d'ouvrage.Un maître d'ouvrage délégué, ICADE-G3A, issu du milieu professionnel du bâtiment, assiste l'Institut d'Optique dans cette tâche et permet la réalisation du programme dans un temps record. Le permis de construire est obtenu au printemps 2005 et les bâtiments montent rapidement sur l'argile du plateau du Moulon. Dès 2005, une convention pour l'utilisation du site est signée avec l'Ecole polytechnique. Arnold Migus obtient de la région Ile-de-France et du Conseil Général de l'Essonne les crédits nécessaires pour achever la première tranche de travaux avec 10000 m2 de surface utile, une seconde tranche restant en projet pour accueillir ultérieurement les ateliers et certaines des activités de recherche.

2005-2006 La vie scientifique bat son plein


Les travaux d'Alain Aspect sont couronnés par la médaille d'or du CNRS en 2005. L'équipe "lasers solides et applications" bat le record de la plus courte impulsion parmi les lasers à ytterbium, à 47 femtosecondes. Parmi douze projets européens obtenus par tous les groupes du laboratoire au 6ème programme cadre de recherche et de développement technologique de la Commission européenne figurent des tâches de coordination : Philippe Grangier coordonne le "projet intégré" SCALA sur l'information quantique. La création des "Instituts Carnot" pour reconnaître et soutenir les établissements de recherche qui consacrent une fraction significative de leurs efforts à la valorisation des avancées fondamentales permet à l'Institut d'Optique d'être labellisé dès la première vague de sélection.

2006 - Réflexion autour du nom de l'établissement

A l'occasion du projet de déménagement, la discussion s'anime autour du nom de l'établissement : Institut d'Optique Théorique et Appliquée comme le veulent les statuts, Institut d'Optique, IOTA, Ecole supérieure d'Optique, SupOptique, ESO : la multiplicité des dénominations nuit à la bonne communication de la nature et des activités de l'établissement et le directeur général décide d'ouvrir le dossier.

La nomination de Catherine Bréchignac à la présidence du CNRS début janvier 2006 la conduit à appeler Arnold Migus à la direction générale de cet établissement. La nouvelle équipe de direction reprendra tous ces dossiers.