Aller au contenu principal Aller au menu Aller à la recherche

Le projet RADNEXT

  • Recherche
  • Institut d'Optique
  • Laboratoire Hubert Curien
Visuel manip RADNEXT_Laboratorie Hubert Curien

L'Université Jean Monnet de Saint Étienne, au travers du laboratoire Hubert Curien (unité mixte de recherche CNRS & Institut d'Optique) poursuit sa route comme leader européen dans les solutions (détecteurs, dosimétrie, instrumentations faisceaux) à base de fibres optiques pour les environnements radiatifs en partenariat avec l'Institut d'électronique de l'Université de Montpellier.

Le projet INFRAIA-02-2020 RADNEXT (RADiation facility Network for the EXploration of effects for indusTry and research), coordonné par le CERN vise à créer un réseau d'installations d’irradiation uniques et une méthodologie d'irradiation afin de répondre aux besoins émergents concernant la caractérisation et la qualification de composants et systèmes électroniques ou optoélectroniques pour les applications spatiales, automobiles, médicales, des accélérateurs ou du démantèlement.

Un autre objectif vise à combiner différentes techniques d'irradiation et de simulation pour assurer la tolérance aux radiations des systèmes, en se concentrant sur l'évaluation des risques connexes. L’Université de Saint-Étienne est membre du consortium RADNEXT regroupant 31 partenaires académiques, industriels ou laboratoires étatiques. Au sein du projet, l’équipe MOPERE du laboratoire Hubert Curien sera notamment en charge du pilotage des activités de recherche sur la thématique de l’instrumentation de faisceaux, de la détection des radiations et de la dosimétrie. Ce projet représente une opportunité unique de consolider et valoriser les compétences acquises par le laboratoire Hubert Curien sur cette thématique, en particulier sur les technologies de capteurs à base de fibre optique.

Budget total du projet : 9.1M€

Site réalisé par Intuitiv Interactive