Aller au contenu principal Aller au menu Aller à la recherche

Des élèves de l'École réalisent leurs premiers tests sur des toiles de Pierre Soulages

  • Formation
  • Institut d'Optique

Mercredi 3 février 2021, trois élèves de deuxième année de l’Institut d'Optique à Saint-Étienne, David Rodin, Emmanuel Kim et Mélanie Nguyen, ont eu le grand privilège d’accéder au Musée d’Art Moderne et Contemporain Saint-Étienne Métropole, pour une session expérimentale exceptionnelle sur deux œuvres du peintre de renommée mondiale Pierre Soulages. Depuis le mois d’octobre 2020, dans cadre de leur PIMS (Projet d’Ingénierie MultiSite organisé par le Laboratoire d'Enseignement Expérimental de l'Institut d'Optique), ils planchent sur la conception d’un système optique capable de scanner le brillant de grandes œuvres d’art. Après quatre mois de réflexions et de tests au laboratoire auxquels deux autres élèves, Romain Bacri et Jonathan Chartier, ont aussi participé, un premier concept est prêt à être testé sur des œuvres.

Le rendez-vous avait été pris par Pauline Hélou-de La Grandière, restauratrice nîmoise du patrimoine avec qui les élèves interagissent depuis le début de leur projet. Le conservateur du musée, Florent Molle, et la responsable de la valorisation des collections, Christelle Faure, ont reçu sa sollicitation avec enthousiasme en cette période où le musée est fermé au public. Sorties des réserves – inaccessibles à cause des contraintes sanitaire, les deux œuvres ont été spécialement installées dans une salle d’exposition.