Accueil > Institut > Travailler à l'Institut d'Optique Graduate School > Thèses et Post-Doc > [POST-DOC] Adaptive optics: vibration and windshake rejection for the ELT MICADO-MAORY SCAO system

Travailler à l'Institut d'Optique Graduate School

Travailler à l'Institut d'Optique Graduate School

[POST-DOC] Adaptive optics: vibration and windshake rejection for the ELT MICADO-MAORY SCAO system– Thèses et Post-Doc

26 mai 2019

Description du poste :

English versionWinding the huge structure of the ELT will oscillate and shake the telescope (windshake) with a much greater amplitude than the degradation of the image quality due to turbulence, and in a broad temporal spectrum, modeled and known. To this will be added various sources of excitation such as motors, fans, cryo-generators, present around the instrument and which induce mechanical vibrations in the structures. The set will have an optical effect mainly on tip / tilt aberrations, but perhaps also on other modes. Perceived by the SCAO system, they will degrade its performance if nothing is done to compensate them.Identification and compensation strategies for these degradations will have to be designed for the MICADO-MAORY SCAO. The corresponding algorithms will have to be developed while respecting an equilibrium subjected to three constraints: efficiency of the correction, compatibility with the real-time numerical aspects, and robustness of the identification strategy with respect to the very large variety and variability of the conditions of 'observation. Our OA COMPASS simulation code (https://anr-compass.github.io/compass/) will be used to implement these algorithms and optimize their performance. These works will feed the design of the real-time computer of the SCAO.More generally, it will work to establish the overall error budget of the MICADO-MAORY SCAO mode, based on the work already done as part of the preliminary design phase and incorporating the new results obtained.
Version françaiseLa prise au vent de l'immense structure de l'ELT fera osciller et trembler le télescope (windshake) avec une amplitude bien supérieure à la dégradation de la qualité d'image due à la turbulence, et selon un spectre temporel large, modélisé et connu. A cela se rajouteront diverses sources d'excitation telles que les moteurs, ventilateurs, cryo-générateurs, présents autour de l'instrument et qui induiront des vibrations mécaniques dans les structures. L'ensemble aura un effet optique principalement sur les aberrations de basculement tip/tilt, mais peut-être aussi sur d'autres modes. Perçues par le système SCAO, elles en dégraderont ses performances si rien n'est fait pour les compenser.Des stratégies d'identification et de compensation de ces dégradations devront être designées pour la SCAO de MICADO-MAORY. Les algorithmes correspondants devront être développés tout en respectant un équilibre soumis à trois contraintes : efficacité de la correction, compatibilité avec les aspects numériques temps-réels, et robustesse de la stratégie d'identification vis à vis des très grandes variété et variabilité des conditions d'observation. Notre code de simulation d'OA COMPASS (https://anr-compass.github.io/compass/) sera utilisé pour implémenter ces algorithmes et optimiser leur performance. Ces travaux nourriront le design du calculateur temps-réel de la SCAO.Plus globalement, il s'agira de travailler à l'établissement du budget d'erreur global du mode SCAO de MICADO-MAORY, partant des travaux déjà réalisés dans le cadre de la phase de conception préliminaire et en y intégrant les nouveaux résultats obtenus.

Equipe | Service :

Le LESIA, département de l'Observatoire de Paris et laboratoire du CNRS, est l'un des plus gros laboratoires français de recherche en astrophysique (environ 12% de la discipline). Le laboratoire compte plus de 240 agents dont environ 130 permanents. Le LESIA a pour vocation première :
- la conception et la réalisation d'instrumentation scientifique spatiale et sol ;
- l'exploitation et l'interprétation scientifique des observations des instruments réalisés ;
- le développement de techniques avancées mises en œuvre dans des instruments au sol ainsi que des instruments spatiaux.
Le LESIA est implanté sur le site de Meudon de l'Observatoire de Paris.
La personne recrutée sera intégrée dans l'équipe du projet MICADO pour l'ELT et sera intégrée au sein du pôle Haute Résolution Angulaire en Astrophysique.
La personne recrutée sera amenée à travailler étroitement et régulièrement avec l'équipe "Optique Adaptative" (OA) du groupe SPIM (Systèmes d'imagerie et Physique des Images) au Laboratoire Charles Fabry (LCF, CNRS-Institut d'Optique, situé à Palaiseau). L'équipe OA est spécialisée en modélisation et commande des systèmes d'optique adaptative.

Localisation :

LESIA - Meudon :

Observatoire de Paris, Section de Meudon
5, place Jules Janssen
92195 MEUDON Cedex

LCF

Institut d'Optique Graduate School
2 avenue Augustin Fresnel
91120 Palaiseau

Profil recherché :

- Doctorat en physique, lié aux thématiques de l'optique adaptative ou en théorie du contrôle/automatique
- Simulations d'optique adaptative
- Langage Python
- Une connaissance du langage CUDA serait un plus
- Anglais technique

Date de début :

1 juin 2019

Durée :

1 an

Financement :

Financement CNRS-INSU

Responsable : LESIA

Type de contrat : CDD Scientifique
Durée du contrat : 12 mois
Date d'embauche prévue : 1 mai 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : entre 2600 4200 euros bruts mensuels selon expérience
Niveau d'études souhaité : Doctorat
Expérience souhaitée : Indifférent

Contacts :

Personnes à contacter pour plus d'informations :
Yann Clénet yann.clenet@obspm.fr
Caroline Kulcsár caroline.kulcsar@institutoptique.fr

Contact

Nathalie  Baudry
Gestionnaire Ressources Humaines
Tél 01 64 53 33 01

École et recherche sur 3 Sites

Institut
École et recherche sur 3 Sites

Découvrez l’Institut d’Optique Graduate School, ses trois sites (Palaiseau, Saint-Étienne et Bordeaux) et son écosystème entrepreneurial.