Accueil > Institut > Travailler à l'Institut d'Optique Graduate School > Stages en laboratoire > [Biophotonique] Étude par simulation électromagnétique des mécanismes d’échanges thermoplasmoniques au sein de nanostructures.

Travailler à l'Institut d'Optique Graduate School

Travailler à l'Institut d'Optique Graduate School

[Biophotonique] Étude par simulation électromagnétique des mécanismes d’échanges thermoplasmoniques au sein de nanostructures.– Stages en laboratoire

15 novembre 2018

Description du poste :

La thermoplasmonique est un domaine en plein émergence avec de nombreuses possibilités d’applications (médecine, énergie, information). Le Laboratoire Charles Fabry (Palaiseau) et le Laboratoire Nanotechnologies et Nanosytèmes (Canada) travaillent conjointement depuis plusieurs années sur une nouvelle génération de biopuce utilisant des réseaux de structures métalliques nanométriques qui permettent un fort confinement du champ électromagnétique.
L’idée du stage est d’explorer les mécanismes thermiques se déroulant à l’échelle nanométrique au temps ultra-court au sein de nanostructures. Ce stage sera principalement axé sur un aspect de modélisation numérique d’interactions électromagnétique dipôle-dipôle.

.

  • La 1ère partie du stage (2-3 mois) se déroulera au Laboratoire Charles Fabry de l’Institut d’Optique Graduate School. Elle sera consacrée à l’intégration de phénomènes ultra-rapides (inférieur à la picoseconde) d’échanges thermiques au sein de nanostructures. Elle permettra à l’étudiant(e) de développer des compétences en modélisation thermique, plasmonique et interactions électromagnétiques à l’échelle nano. Plusieurs serveurs de calcul sont disponibles à cet effet ainsi que des codes Matlab internes à l’équipe.
  • La 2nd partie du stage (3 mois) se déroulera au Laboratoire Nanotechnologies et Nanosytèmes de l’Université de Sherbrooke (Canada). Elle comprendra en fonction du profil et de l’envie de l’étudiant(e) une partie plus expérimentale via de la micro/nanofabrication en salle blanche ainsi que des mesures optiques résolues en temps à l’aide d’un laser femtoseconde. Les simulations numériques seront également poursuivies.

Equipe | Service :

Localisation :

Pour moitié au LCF (Institut d'Optique, Palaiseau) et pour moitié au LN2 (Université de Sherbrooke, Canada).

Profil recherché :

Étudiant de niveau master 2 ou élève-ingénieur dans les domaines des nanosciences. Le/la stagiaire devra présenter un attrait pour le travail théorique/simulation qui se déroulera en majorité au sein du LCF. Dynamique, il/elle devra faire preuve de rigueur et curiosité scientifique pour mener à bien ce sujet.

Date de début :

1 février 2019

Durée :

5 à 6 mois

Financement :

Ce stage sera financé en France pour la période réalisée en France puis au Canada pour la partie réalisée au Québec. Une poursuite en thèse pourra également être envisagée.

Contacts :

Jean-francois.bryche@usherbrooke.ca

Contact

Nathalie  Baudry
Gestionnaire Ressources Humaines
Tél 01 64 53 33 01

École et recherche sur 3 Sites

Institut
École et recherche sur 3 Sites

Découvrez l’Institut d’Optique Graduate School, ses trois sites (Palaiseau, Saint-Étienne et Bordeaux) et son écosystème entrepreneurial.